Diagnostic plomb

Peinture au plomb

Qu’est-ce que diagnostic plomb ?

Le constat de risque d’exposition au plomb (CREP), ou diagnostic plomb, a été instauré en réponse à un problème de santé publique, pour protéger du risque de saturnisme  (intoxication par le plomb) les populations particulièrement sensibles comme les enfants en bas âge.

Le plomb était utilisé comme additif dans de nombreux produits courants : peinture, carburant, plomberie, … Depuis la découverte de sa dangerosité, il a progressivement été interdit.

Le CREP présente un repérage des revêtements contenant du plomb (canalisations en plomb n’en font pas partie). Le cas échéant, il liste les facteurs de dégradation susceptibles de libérer du plomb et matérialiser sa toxicité.

A noter la présence quasi certaine d’une faible concentration de plomb dans l’air, due à la pollution ambiante, et le bâti exposé (balcons en milieu urbain, …). C’est sa « haute concentration » qui peut s’avérer toxique.

Quels sont les biens concernés?

Sont concernés les bâtiments à usage d’habitation construits avant le 1er janvier 1949.

Le CREP ne porte que sur les parties qui sont affectées à l’habitation et aux annexes destinées à un usage courant (buanderie, par exemple).

Le CREP se décline en deux documents :

  • « CREP partie privative », relatif aux parties privatives : maison individuelle, appartement en immeuble à usage collectif, …
  • « CREP partie commune », relatif aux parties communes d’immeubles à usage collectif.

Durée de validité

Le « CREP partie privative » a une validité illimitée si l’absence ou la faible concentration de plomb est constatée (sous le seuil réglementaire de 1mg/cm2). Dans le cas contraire, il a une validité de 6 ans pour la location et de 1 an pour la vente, à compter du jour de la visite.

Le « CREP partie commune » à quant à lui une validité illimitée, cependant un contrôle régulier de l’état de conservation des peintures est fortement recommandé afin de prévenir tout risque

Comment les experts A à Z réalisent ce diagnostic

Le CREP consiste à identifier les revêtements contenant du plomb : peintures, huisseries…

Le repérage initial se fait à l’aide d’une « machine à plomb », aussi appelé détecteurs à fluorescence X. La source radioactive qu’il embarque permet d’exciter par rayons X les molécules de plomb, qui deviennent « fluorescente ». Si une fluorescence est détectée, la présence de plomb est confirmée et sa concentration est déterminée.  Dans le cas où une mesure est impossible de par la configuration des lieux, un prélèvement d’échantillon, analysé en laboratoire spécialisée, est réalisé.

Tous les experts A à Z disposent de toutes les habilitations et certifications pour manipuler la machine à plomb et établir le CREP conformément à la très complète réglementation en vigueur, renforcée par les arrêtes d’août 2011.

De plus, nos missions sont effectués avec la référence en terme d’analyseur par spectrophométrie, à savoir le Niton XLP-300. Ces machines sont conditionnés, manipulés et révisés selon les obligations et préconisations en vigueur émises par l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN).

Textes de référence

Pour en savoir plus